21 novembre 2005

Démarrage difficile

Le soir, je suis parfois si fatigué, que je n'ai envie de rien faire. Mais je me suis donné comme résolution de dessiner le plus souvent possible, même un tout petit dessin. Alors, je prends le minimum de matériel à portée de main, une feuille ou mon journal et un marqueur, et je commence à dessiner. Souvent je me laisse prendre au jeu et mon petit dessin devient plus important et, sans m'en rendre compte, je passe une demi heure à dessiner. Je constate, par après, que cela m'a détendu et que cela m'a fait plaisir.

Trop souvent, l'angoisse de vouloir faire un bon dessin est un frein pour commencer à dessiner. mais, une fois que j'ai commencé un petit bout du dessin, le reste vient tout naturellement.

Ce soir-là, j'avais mal dormi et j'étais malade. Voici le dessin que j'ai fait.

In the evening, I am sometimes so tired that I don't want to do anything. But I try to draw as often as possible, even a very small drawing. Then, I take the minimum of material, a sheet or my journal, and a pen, and I start to draw. Often I let myself take with the play and my small drawing becomes more important and, before I realize, I pass half an hour to draw. I realize, afterwards, that it relaxed me and that I enjoyed it.


Too often, the anguish to want to make a good drawing is a brake to start to draw, but, once that I began a small part of the drawing, the remainder comes quite naturally.

This evening, I had badly slept and I was sick. Here is the drawing I made.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

J'aimerais dessiner comme vous!

hfm
http://tcores.blogspot.com